Créez votre compte !

En créant votre compte, gérez vos favoris, retrouvez vos recettes préférées en un seul clic et soyez au courant de nos bons plans en avant-première tout en restant informés de l’actualité de
Daco Bello !

Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Abonnez-vous :

Tous les atouts des fruits secs de la grossesse à la ménopause

Tous les atouts des fruits secs de la grossesse à la ménopause

Partager par mail Imprimer la page Partager via Facebook Partager via Twitter Partager via Pinterest
Le contenu a été ajouté à vos favoris
Le contenu a été supprimé de vos favoris

Tous les atouts des fruits secs de la grossesse à la ménopause

Note : 2 vote(s)
Note: 
5
Average: 5 (2 votes)

 

Grossesse et ménopause sont des périodes de la vie d’une femme qui nécessitent une attention nutritionnelle particulière.

Les fruits secs et oléagineux possèdent de nombreuses qualités qui répondent à ces besoins spécifiques.

 

 

Il est désormais établi qu’un apport de 400 microgrammes de folates ou vitamine B9 avant la conception et durant les 12 premières semaines de grossesse limite la survenue d’anomalies neurologiques du fœtus. Une poignée de noisettes ou de noix, soit environ 100 grammes, couvrent déjà plus d’un quart de ces besoins. Le calcium, nécessaire pour les os du futur bébé, et le fer, largement déficitaire pendant la grossesse, sont présents pour le premier principalement dans les amandes et noisettes et pour le second dans les raisins secs et les figues sèches.

Le quotidien des femmes enceintes n’est pas de tout repos ! 

Les petits désagréments du quotidien des femmes enceintes peuvent s’améliorer grâce aux fruits secs. La constipation accompagne souvent la grossesse.

En plus d’une alimentation équilibrée riche en fruits, en légumes, en céréales complètes, pensez aux graines oléagineuses telles les graines de lin et aux noix broyées à ajouter dans vos salades. Votre transit en sera nettement amélioré.

Quant aux nausées, elles sont favorisées par l’hypoglycémie : une petite collation entre les repas peut aider à les diminuer. Pour qu’elle soit équilibrée, prenez donc une poignée de fruits secs et d’oléagineux.

Contre les crampes, adoptez le réflexe « magnésium » des amandes, noix et noisettes. Enfin, pour un moral au top, n’oubliez pas les oméga 3 des graines de lin.

 

À la ménopause, les os sont en première ligne et l’alimentation peut aider à la prévention de la fragilité osseuse (ostéopénie et ostéoporose). Les ANC (apports nutritionnels conseillés) en calcium sont plus élevés. Alors, mettez amandes et figues séchées au menu. Le risque cardio-vasculaire des femmes ménopausées (surtout s’il n’y a pas de traitement hormonal substitutif) augmente et il est particulièrement conseillé de consommer des fibres pour diminuer le taux de cholestérol sanguin (noix, amandes, pistaches…) en y associant des phytostérols (amandes, noix, noisettes), des acides gras essentiels dont des oméga 3 (noix, …) et du potassium qui contribue à réguler la pression sanguine (noisettes, bananes). Le béta-carotène des abricots secs protège contre la DMLA, la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Quant au vieillissement accéléré des cellules, dû à une production accrue de radicaux libres, ce sont les antioxydants qui aident à s’en protéger. Puisez donc le manganèse, le cuivre et la vitamine E grâce aux myrtilles, raisins secs, baies de goji.

 

Par Catherine Serfaty Lacrosnière, Expert en Nutrition

 

Suivez toute l’actualité santé et nutrition

sur les réseaux sociaux